Digùuleville

De Wikipedia
Aller à : navigation, rechercher
Ch't articlle fut c'menchi en Cotentinais Normandy flag large.png
Digùuleville
Tchidbouo-Otteville
Régioun Basse-Normaundie
Département Maunche
Arroundissement Tchidbouo
Cauntoun Biâomount
Maire Jacques Hamelin
(2008-2014)
C'meunalitaé C'meunâotaé des c'meunes de la Ĥague
Loungitude 1° 52′ 0.12″oû vouêt
Latitude 49° 42′ 0″ oû nord
Altitude (max.) 182 m
graundeu de terran¹ 7,89 km²
Populatioun² 297 (2006)
Densitaé de populatioun 38 pers./km² (2006)
INSEE 50163
Code posta 50440
1 Chute graundeu ne coumpte paé les estuaires, les lacs et âotes graundes pyiches d'iâo pus graundes dé 1 km².
2 Ne coumpte paé les syins qùi sount dejà coumptés dauns eune âotes c'meune (étudiants, etc.).


Digùuleville est eune c'meune dé la Ĥague et du département de la Maunche, arroundissement de Tchidbouo, dauns le cauntoun de Biâomount.

Géographie[amendaer | modifier le wikicode]

Digùuleville est eune c'meune dé la Ĥague, sus la côté nord, et les maisouns sount gencies dauns eune mannyire de rue (que no noume «la rue Désert) sus le ĥâot des terres, et dé qùiques ĥamiâos dauns le trîge.

À l'entouo de lli, y a la mé, et coume ch'est ieune des pus graund c'meune ĥagùaise, ôle est entouoraée itou de Bâiomount, Saint-Martin et Omounville. Sa bavette couort dé depis l'aunse dé Saint-Martin jûque ès roqùis de la Coque.

Noum[amendaer | modifier le wikicode]

Le noum dé Digùuleville li vyint dé que ch'était eun demaine, eune villa du temps dés Viqùins. I devait iête lé fait d'eun houme qùi se noumait Decuil ou Digold (noum aungllo-escaundinave), petête byin eun maîte normaund. Digùuleville, ch'est lé demaine à Digold.

Histouère[amendaer | modifier le wikicode]

Ch'est byin la, coume no ne veit paé byin des couops dauns d's âotes c'meunes, que vivaient dejà dé depis les vuus temps de la préhistouère, qùiques famîles qu'ount l'ssaer d's affaires. Les tumuli, des tumbes, et d's ôtis de brounze démuchis dauns le trîge, merquent eune vie ichin oû temps des Celtes, viroun 4700 auns devaunt J.-C, rapport ès traches dé feu qu'ount 'taé veus à Jardeĥeu et Râomarais. Pus tars, des gallo-romains demeuraient praès de Pllainvi.

Au Moien Âge, la parouesse était lotagie en pusuurs signouries : la Chênaie, Rauntot et le manyi d'Ouville, qùi était eun demaine dé la famîle des Jallot, signeurs de Biâomount. Les Gruberts était à la famîle du Bosq. Y en a eun de chutte lignie, Nicolas du Bosq, signeu des Gruberts, qùi devyint luutenaunt-généra de Louis XIV.

En janvyi 1915, coume les lumyires sus la mé avaient 'taée éteintes rapport à la gùerre, la baté 'L'Astrée se perdit sus les roqùis de Coque.

Dauns l's annaées 1970, eun bouone part des cllos du ĥâot feûtent minchis pouor tréjouos mais, rapport à l'avyinement de la luqùérène dé la Ĥague.

Administratioun de la c'meune[amendaer | modifier le wikicode]

Les maires[amendaer | modifier le wikicode]

Liste des maires
Temps Noum Métyi
1929 - Jean Lecostey
1944 - 1953 Charles Polidor
1953 - 1971 Bernardin Bigot tchultivateu
1971 - ....... Jacques Hamelin tchultivateu
À amendaer

Monuments[amendaer | modifier le wikicode]

  • manyis du Boscq (XVIIe) et de Douville (XVIIe), fermes dé Rauntot (XVIIe), de la Chênaie (XVIIe et XVIIIe), de la Ĥaizette (ferme dé demaine du XVIe syicle d'o déeus tourèles carraées, mais itou fâot veî la ferme de la Bâmounterie (1788).
  • Égllise du XIIIe syicle.
  • Sémaphore de Jardeĥeu, bâti en 1860.

Personnalités liées à la commune[amendaer | modifier le wikicode]

Économie[amendaer | modifier le wikicode]

Notes et références[amendaer | modifier le wikicode]


Sources[amendaer | modifier le wikicode]

"Digulleville", Bulletin municipal n°1, janvyi 1988.

Voir aussi[amendaer | modifier le wikicode]